L’appel à projets "Germaine Tillion" définit l’innovation sociale comme :

L’exploitation de l’ingéniosité des institutions, des associations et des entreprises sociales pour trouver de nouveaux moyens de répondre aux besoins sociaux que le marché ou le secteur public ne parviennent pas à satisfaire d’une manière suffisante. L’innovation sociale peut aussi consister à exploiter cette même ingéniosité pour susciter les changements de comportement qui sont nécessaires pour relever les grands défis auxquels sont confrontées nos sociétés. En outre, elles donnent les moyens d’accéder à l’autonomie et génèrent des relations sociales et des modèles de collaboration d’un nouveau genre. Elles sont donc à la fois innovantes en soi et utiles pour la capacité de la société à innover.

La définition complétée par l’UNIPSO insiste sur le respect de la finalité sociétale de l’innovation :

Elles peuvent être technologiques ou non technologiques, concerner un produit, un service ou améliorent l’opérationnalisation des projets à profit social existants via un nouveau procédé (pratique de travail, mode d’organisation, etc.) pour autant qu’elles renforcent sa finalité sociale. Cette innovation est sociale tant dans son activité, son procédé que dans sa finalité. Enfin, elle est également transformationniste puisqu’elle suscite les changements de comportement nécessaires pour relever les grands défis sociétaux.

En commentaire de cette définition, il faut souligner que la finalité et les procédés de l’innovation sociale telle que décrite par l’UNIPSO contribuent à l’amélioration du bien-être de la collectivité et au renforcement de sa capacité à agir. En outre, la nouveauté n’est pas une notion relative à la durée mais une conception qui relève de la mise en œuvre de pratiques en rupture avec les pratiques habituelles dans un milieu donné, autrement dit du caractère hors normes de la solution mise en place.

© Télévision du Monde

L’entreprenariat social, une grande famille où l’on trouve de tout !

  • C’est une nébuleuse, avec des sensibilités, des finalités et des modèles différents.
  • Mais c’est aussi une grande famille dont les gènes sont la fibre sociétale et la vocation d’entreprendre. Passé ces généralités, l’entrepreneuriat social se découvre par trois chemins: celui des hommes et des femmes qui s’y lancent, celui de ceux qui les aident et ceux qui cherchent à le rendre plus fort et plus structuré.

In Trends, 22 octobre 2015

quisommesnous2

carre savoirplus

Connectez-vous pour accéder aux outils de la conférence.

06 roucourt Atingo logo aurore1 coteaux mosans cropped cropped cropped logo site responsive bl image001 image2971logo indl

 

IMS Ciney logo logo Bercail logo haim  logo splash msvlaanderen fr LaSapinette Logo 01 Carpe Diem en tete